Dites aux dirigeants du G20 que chaque fille compte

Ajoutez votre nom

Aujourd’hui, 130 millions de filles n’ont pas accès à l’éducation dans le monde. Privées de ce droit fondamental, elles ne peuvent souvent pas mener la vie qu’elles souhaitent.

Les dirigeants des 20 plus grandes puissances économiques mondiales se réuniront les 7 et 8 juillet prochains à Hambourg, en Allemagne. Ces derniers ont une opportunité unique de répondre à cette injustice et permettre à toutes les filles d’aller à l’école. Pour y parvenir, les dirigeants mondiaux devront se mettre d’accord sur de nouveaux mécanismes de financements et des politiques plus ambitieuses. Sinon, le retard considérable déjà pris en matière d’éducation, principalement dans les pays les plus pauvres, continuera de se creuser.

La pauvreté est sexiste – elle frappe plus durement les femmes et les filles. Pourtant, chaque année supplémentaire qu’une fille passe à l’école lui permettra d’augmenter ses futurs revenus et sera, par ailleurs, bénéfique pour sa famille et son pays. Elle aura moins de risques d’être victime très jeune de mariage forcé, de subir des violences ou de contracter le VIH/sida.

Si vous pensez que chaque fille compte, envoyez ce bulletin scolaire aux dirigeants du G20 en ajoutant votre nom !

Chers dirigeants du G20,

130 millions de filles ne vont pas à l’école – c’est une situation inacceptable. Je compte sur vous pour mettre en place des politiques et des financements adéquats pour garantir que chaque fille, dans chaque pays, reçoive l’éducation qu’elle mérite. J’estime que chaque fille compte – et j’espère que vous aussi.